Le 16 septembre, Hull reçoit son surnom de « Petit Chicago »


prohibitionhull1
On jette l’alcool dans la rivière des Outaouais. Le référendum tenu en 1918 permet aux citoyens de Hull de se prononcer en faveur de la prohibition avec une majorité de 2 487 voix contre 1 306

Ça s’est passé un 16 septembre 1916: La prohibition de l’alcool commence en Ontario.

C’est alors que la Ville de Hull reçoit son surnom de « Petit Chicago »: la ville est assiégée par les résidents ontariens et américains qui fréquentent les hôtels, maisons de jeu, bordels, etc. Tellement que Hull tient un référendum pour interdire l’alcool.

Le référendum tenu le 4 mai 1918 permet aux citoyens de Hull de se prononcer en faveur de la prohibition avec une majorité de 2 487 voix contre 1 306.

Hull, le petit Chicago 003
Un des alambics servant à distiller l’alcool dans les rues de Hull

Les grands industriels, les forces de l’ordre, les femmes, les journaux locaux et les membres du clergé seront les principaux défenseurs de la prohibition. Malgré l’opposition des hôteliers, celle-ci entre en vigueur le 1er mai 1918.

En quelques mois, s’organisera un marché noir d’alcool frelaté qui s’avérera encore plus destructeur que l’alcool en vente libre. Devant ce fléau, la municipalité retournera devant la population en juillet 1919. Cette fois, la prohibition sera abrogée à 713 voix contre 103.

prohibition1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s